À PIED - Circuit de l'Arche de Lusigny - 7,0 km

Description

Randonnée pédestre
Distance : 7,0 km
Temps estimé : 2 h
Dénivelé : 48 m
Difficulté : ★☆☆


Départ :
Parking de la plage de Lusigny-sur-Barse
En venant de Lusigny-sur-Barse, allez en direction de Géraudot via la route du lac. À environ 3 km de Lusigny, vous aurez le parking de la plage sur la gauche.


Itinéraire :
Lorsque vous quittez le parking, traversez la route pour rejoindre la vélovoie des lacs en face de vous. Empreintez la vélovoie sur votre droite pour rejoindre Lusigny. Veillez à partager la vélovoie avec les nombreux cyclistes.

Lorsque vous arrivez à Lusigny, vous pouvez apercevoir l'arche de Klaus Rinke. Tournez juste après le pont à gauche pour longer le canal de Morge.

À mi-chemin, vous traversez un pont. Continuez le long du canal jusqu'au prochain pont. Traversez-le et empreintez le chemin qui remonte jusqu'à la digue. Continuez sur ce chemin afin de regagner la vélovoie des lacs.

À la fin de votre parcours, vous avez la possibilité d'aller admirer la vue sur le lac depuis la plage de Lusigny-sur-Barse. Pour y arriver, laissez le parking sur votre gauche et continuez 200 m sur la vélovoie.


L'arche de Lusigny-sur-Barse : Hommage à Gaston BACHELARD
Gaston Bachelard (1884-1962) natif de Bar-sur-Aube, est une des figures les plus marquantes de la pensée philosophique du XXème siècle.

Sa région natale, la Champagne Ardenne, a voulu lui rendre un hommage particulier sous la forme d'une sculpture monumentale réalisée par K. Rinke en 1986.

Cette oeuvre, édifiée en 1986, est constituée d'une arche de 24,60 m de diamètre et d'une aiguille en acier inox de 8 m de long.

Cette aiguille effilée fait l'effet d'un paratonnerre renversé. C'est en dessous qu'est l'orage, la turbulence et le tumulte.

L'aiguille nargue, l'aiguille conjure et tient le flot à bonne distance. Entre les deux, il y a comme une tension guerrière, un affrontement potentiel dont Bachelard a su parler (L'eau et les rêves, 1942) : "il est, comme on le voit, des eaux qui ont l'épiderme sensible".


Le canal de Morge :
Du 1er novembre au 30 juin, l'eau est prélevée dans la Seine, en aval de Bar-sur-Seine à l'aide d'un canal d'amenée long de 13 km, alors que le fleuve est à son plus haut niveau.

Lors des crues, une quantité d'eau supplémentaire est prélevée afin de les atténuer, c'est l'« écrêtement des crues ».

À partir du 1er juillet et jusqu'au 31 octobre, voire plus tard en cas de sécheresse, l'eau est rendue à la Seine lorsqu'elle est en étiage, c'est-à-dire son niveau le plus bas. Cette action s'appelle le « soutien d'étiage ». La restitution de ces eaux se fait en amont de Troyes grâce au canal de restitution, nommé canal de la Morge, avant qu'il ne se divise en deux au niveau de la commune de Ruvigny, devenant au nord le canal de Baires et au sud le canal de Saint-Julien. La longueur de ces canaux est de 24,6 km.

Le 1er novembre, il ne reste ainsi dans le lac, plus que 18,6 millions de m3, représentant la « tranche morte » (niveau d'eau essentiel à la survie des poissons) et la « tranche de réserve », en cas d'étiage prolongé lors des mois de novembre et décembre.


Téléchargements :

- L'itinéraire de la randonnée : Lien
- Le fichier GPX de la randonnée : Lien
Pensez à télécharger vos documents avant de partir en randonnée pour éviter les problèmes de réseau.

Date et heure

Du 01/01/2019 au 31/12/2019

Localisation

Contact